La colposcopie

Quand faire cet examen ?

  • La colposcopie est un examen qui n’est indiqué qu’en cas d’anomalie retrouvée sur le frottis : ces anomalies peuvent être de différents types, et toujours en lien avec la présence du papillomavirus (dit HPV)
  • Première chose à retenir : c’est très fréquent et ne signifie pas que c’est grave !
  • Le frottis a permis de mettre en lumière la présence du papillomavirus ; la colposcopie va permettre de préciser quel type d’anomalie l’HPV a pu entraîner, et ainsi pouvoir adapter la surveillance ou la prise en charge.

C’est quoi ?

  • La colposcopie c’est un peu un « frottis amélioré » : la position est la même mais cette fois ci l’examinateur va observer le col avec une sorte microscope (une grosse loupe). Elle est à réaliser en dehors des règles.
  • Après application de 2 colorants différents sur le col de l’utérus, des lésions peuvent être repérées, et si besoin une biopsie sera réalisée
  • C’est ce mot « biopsie » qui souvent fait peur mais pas de panique : c’est un tout petit bout qui est prélevé avec une pince spéciale et ce n’est pas plus douloureux que le frottis.
  • La biopsie sera ensuite analysée en laboratoire et les résultats définitifs sont en général rendus en environ 2-3 semaines

Pourquoi ?

  • Et pourquoi faire ça en + d’un frottis ? Car le frottis va nous informer principalement sur la présence d’un HPV et sur la présence d’anomalies cellulaires sans être très détaillée. La colposcopie va nous permettre d’obtenir un vrai diagnostic sur le type de lésion qu’a entrainé l’HPV : c’est beaucoup plus précis !
  • L’objectif est de déterminer le type de lésion qui peut être retrouvée : soit une lésion de BAS grade, totalement bénigne, soit une lésion de HAUT grade.
  • C’est justement pour trouver ces lésions de haut grade que nous faisons tous ces examens, afin de les prendre en charge et les enlever si nécessaire. Car ce sont ces lésions de haut grade qui pourraient, si on les laissait faire sans surveillance ET en plusieurs années, évoluer potentiellement vers un cancer du col de l’utérus.
  • A RETENIR : les lésions de haut grade ne sont pas un cancer ! Et sont très bien soignées ! C’est justement pour les repérer qu’il est nécessaire et important de réaliser son frottis régulièrement (et donc une colposcopie si nécessaire)

Et DONC ?

  • Donc il est essentiel d’avoir un suivi gynécologique et un frottis régulier ! Ce dépistage permettra de prévenir l’apparition des cancers du col de l’utérus.
  • Prenez rendez-vous avec votre médecin ou votre sage-femme du centre émanéa le plus proche de chez vous !

télécharger la fiche en PDF