La vestibulodynie

Qu’est-ce que c’est ?

  • C’est une douleur vulvaire persistante (plus de 3 mois) sans cause identifiable 
  • La douleur concerne le plus souvent la zone à l’entrée du vagin appelée « vestibule » (mais peut parfois concerner toute la vulve).
  • C’est en fait un dysfonctionnement, un « bug » du système de modulation de la douleur : normalement la douleur est un signal d’alarme ; elle prévient qu’il y a des lésions des tissus ; mais au cours de la vestibulodynie le cerveau reçoit l’information « douleur » en l’absence de toute lésion tissulaire et les mécanismes de blocage de la douleur sont défaillants.

Quels sont les symptômes ?

  • Le plus souvent une brûlure, parfois associée à des sensations de picotement, de tiraillement, ou de sécheresse. L’envie de gratter est généralement absente.
  • La douleur peut être spontanée (c’est-à-dire présente en l’absence de tout contact local) 
    Ou provoquée par le contact (rapports sexuels ou contacts non sexuels tels que les vêtements un peu serrés, les tampons, les examens gynécologiques, …
    Il existe également des formes mixtes (douleurs à la fois spontanées et provoquées)
  • Parfois ces douleurs entrainent des tensions et/ou des anomalies de commande des muscles du périnée (muscles qui entournent la vulve) ce qui complique encore plus les rapports sexuels avec une impression de « blocage » de l’entrée du vagin : 
    Ce phénomène est appelé VAGINISME et est souvent associé à la vestibulodynie.

Comment faire le diagnostic ?

  • Le diagnostic est CLINIQUE, c’est-à-dire que c’est l’examen par un professionnel qualifié qui permettra de poser le diagnostic de vestibulodynie.
  • Aucun examen complémentaire n’est nécessaire. 

Comment traiter ?

  • Oui la vestibulodynie (+/- associée au vaginisme) se soigne ET se guérie !
  • Les traitements peuvent être divers en fonction des patientes et des symptômes présentés mais reposent principalement sur des hydratants, lubrifiants, anesthésiants locaux, œstrogènes locaux.
  • Compte-tenu du vaginisme fréquemment associé à la vestibulodynie,  des séances de rééducation périnéale par un professionnel spécialisé (kinésithérapeute ou sage-femme) peuvent être proposées.
  • D’autres prises en charges peuvent également être proposées : psychothérapeutes, sexologues, hypnothérapeutes.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rapprocher des médecins du centre émanéa le plus proche de chez vous

Source : Dr M. SCHOLLHAMMER et Dr M. MOYAN-BARRACO pour le groupe MAG (Maladies Ano-Génitales de la Société Française de Dermatologie